A Kom Z sur l'autoroute du web depuis 21 ans !

Site internet A Kom Z en 2020

Une très bonne occasion d'évoquer le logiciel "Freeway" qui a accompagné le studio dans la création de centaines de sites internet ou de chartes graphiques pour le web depuis 1999...

 

Le "far web"

Google en 1999
Le moteur de recherche google en 1999

C'est le 1er mars 1999 que le studio de création A Kom Zanzibar, spécialisé dans la création de sites internet, la création de logotypes et d'identité visuelle ainsi que dans l'édition publicitaire, à vu le jour.

Pour l'anecdote, le premier coup de téléphone reçu ce jour là était une commande d'une agence de publicité lyonnaise pour la réalisation d'un site internet pour le Groupe Gerland, dont vous pouvez voir le tout premier design dans cet article.

Google était encore en version beta et les connexions étaient encore plutôt lentes pour la plupart des internautes malgré l'arrivée toute récente de l'ADSL !

A l'époque beaucoup de sites internet étaient encore très simples, il s'agissait de pages contenant un texte avec un fond de page répétitif, des petites images et des boutons parfois très moches ;-)
Des sites internet vitrines de 3 pages étaient vendus 3000€ par un opérateur téléphonique national... quand A Kom Z réalisait des sites complets et graphiques pour la moitié de ce prix !

En utilisant dès 1999 une toute nouvelle application, d'origine anglaise, Freeway 1.0 qui ressemblait beaucoup au logiciel de PAO Xpress, il devenait possible pour un graphiste PAO ne connaissant pas le langage html de créer des sites internet avec une mise en page sophistiquée proche d'une affiche ou d'une plaquette publicitaire pour l'édition.

 

Ce que vous voyez est ce que vous obtenez

Site internet du Groupe Gerland créé par A Kom Z en 1999
Le tout premier site internet créé par A Kom Z en mars 1999 réalisé avec Freeway 1.0

Par opposition aux applications traditionnelles de programmation qui s'apparentaient souvent à de simples traitement de textes, Freeway était ce qu'on appelle une application wysiwyg, acronyme de la locution anglaise « what you see is what you get » qui signifie « ce que vous voyez est ce que vous obtenez ». L'application générait automatiquement le code html, en respectant au plus près la mise en page, donc celui-ci était parfois un peu "alambiqué" pour un codeur html exigeant...

Le site a-kom-z.com en l'an 2000Le site internet du studio web A Kom Z présentant ses premières références web en l'an 2000 et sa déclinaison Halloween du 1er Novembre

Le tisserand de rêve

Le logiciel le plus en vogue à l'époque, Dreamweaver, "Tisserand de rêve" créé en 1997, faisait la synthèse pour la première fois entre une application de codage classique et une application wysiwyg plus moderne mais si il permettait de coder entièrement un site en html ou php, il était beaucoup moins performant pour sa partie wysiwyg que ne l'était Freeway, "l'Autoroute".

La traduction littérale en français du nom de ces deux applications aurait pu être inversée tant elle correspondait le mieux à leur utilisation !

Dreamweaver n'était pas très à l'aise pour afficher dans son interface les mises en pages comportant beaucoup de calques superposés (la balise <layer> de l'époque à d'ailleurs disparue, remplacée plus tard par les <div>). En savoir plus sur l'origine des calques.

Le studio utilisait ces deux applications en complément : Freeway pour créer le design, la mise en page et des gabarits de pages pour Dreamweaver afin pour pouvoir ajouter des fonctionnalités de programmation plus poussées et des développements php pour les bases de de données.
 

Freeway, une interface parfaite !

Interface de Freeway Pro 5.5
Interface wysiwyg de Freeway Pro 5.5

Freeway, comme toutes les applications de mise en page pour la PAO, affichait la mise en page sous forme de blocs et intégrait en plus un navigateur permettant de visualiser immédiatement le résultat de la création, y compris les animations en flash.

L'interface de Freeway, mélangeant une barre latérale multifonctionnelle, un sytème d'onglets et des palettes mobiles extrêmement compactes comme Xpress, s'inspirait aussi d'interfaces d'Adobe Illustrator/Photoshop tout en respectant les préceptes d'Apple. Les palettes elles étaient extrêmement bien pensées car leur contenu s'adaptait en fonction du type de blocs sélectionnés. Il serait très long de décrire la richesse de fonctionnalités et la justesse de leurs implémentation dans l'interface du logiciel, sans oublier la multitude de raccourcis claviers.
Il s'agit assurément de la meilleure et de la plus agréable interface d'application que nous ayons utilisée, tous logiciels confondus !

A Kom Z s'était mis très tôt en contact avec les développeurs de l'application Freeway Pro afin de leur faire remonter des suggestions d'améliorations et quelques dysfonctionnements, participant aussi bénévolement pendant plusieurs années à l'élaboration de tutoriaux en français pour l'utilisation des extensions qui augmentaient les fonctionnalités de cette application.
Freeway Pro à été mise à jour jusqu'à sa version 7 qui intégrant l'html 5 et permettant la réalisation de sites internet en responsive design.
En 2017 l'entreprise Softpress qui développait ce logiciel à cessé son activité, victime probablement de l’émergence et de la généralisation des CMS et des sites administrables Wordpress.

En 2020, l'application essaie de renaitre de ses cendres sous le nom de Xway (beta) sur le site de l'éditeur.

Pour le fun, pour les moteurs de recherche ;-) et aussi une peu pour l'histoire du web, A Kom Z à "désarchivé" récemment quelques-unes des plus anciennes chartes graphiques web et design de sites internet réalisées avec Freeway au début des années 2000.

Haut de page